Dimanche 3 et Lundi 4 Mai

Voilà, c'est le jour J pour la Namibie.
Alors pourquoi la Namibie me direz-vous? Et bien en fait je ne sais plus. J'ai encore dû voir de belles photos et me dire que j'avais envie de voir ça "en vrai". Ou alors parce que j'ai trop lu Yahoo pipole et que la fille d'Angelina Jolie et Brad Pitt y est née? Non c'est pas ça, c'est sûr, car je préfère George! ;)
Toujours est-il qu'après une petite recherche sur les tours proposés, et vu que personne n'a voulu ou pu m'accompagner, mon choix se porte sur le circuit Namibie Infinie de Kuoni. Ce n'est pas trop long (on sait jamais si le groupe est horrible, ça passera plus vite) et c'est finalement le moins cher dans ce que je recherche. Oui, je veux mon petit confort et pouvoir dormir dans un lit le soir...
Bon, le seul truc, c'est que c'est la Lufthansa et qu'il y a deux escales (Francfort et Johannesbourg), mais pas de décalage horaire (enfin juste une heure de moins), donc ça devrait aller.
De plus le départ étant en soirée, j'ai largement le temps de me réveiller. Quoique, après le vendredi férié puis le samedi, je commence à tourner en rond dans l'appart et décide de partir vers 15h30 pour CDG. Le problème du franchissement des escaliers du métro avec le sac est toujours insoluble, mais finalement ce dernier n'est pas trop lourd et ça se passe bien. J'attends quelque peu le RER parce que je veux prendre le direct, puis il faut ensuite reprendre le CDG Val pour aller au Terminal 1, résultat des courses, j'arrive à Roissy à 17h15!
Je trouve le comptoir Lufthansa et m'enregistre aux bornes automatiques jusqu'à Johannesbourg. Pour le Johannesbourg - Windhoek (capitale de la Namibie), il faudra voir ça à Johannesbourg car on change de compagnie. En revanche, pour le bagage c'est jusqu'au bout... Alors avec 2 escales, y'a plus qu'à croiser les doigts pour que ça arrive!
Je suis en salle d'embarquement vers 18h15, "sudokute" quelque peu, teste le Wifi, mais comme c'est payant, ça ne dure pas.
J'entends alors mes "voisins de fauteuil" discuter de Namibie et Kuoni. Je me décide donc à entamer la conversation avec des gens que je ne connais pas (gros effort! oui, I am shy!). Il s'agit d'un couple assez âgé qui effectivement fait le même voyage que moi. On discute un peu avant d'embarquer à l'heure. C'est cool, je suis assise à côté des issues de secours, il y a de la place pour les jambes. Au menu allemand, un sandwich au pain noir et une sorte de barre de céréales à la banane. Comment dire, je crois que j'aurais préféré une saucisse de Francfort. Bon, on va grignoter et attendre le prochain vol pour manger vraiment.
Nous arrivons à Francfort à l'heure mais patientons un long moment sur le parking avant de débarquer. Comme m'a indiqué la dame avec qui j'ai discuté (qui se révèlera s'appeler C. et qui connait tout sur tout, son mari s'appelle P. et ressemble à Mister Magoo), le transit est très long, une succession de couloirs immenses. Après 30 minutes de marche, nous arrivons à la porte d'embarquement du prochain vol et avons rencontré entre temps un autre voyageur du groupe, M., la soixantaine, qui me saoule un peu, j'aime pas son humour. Hum...
Sur ce vol, je me retrouve coincé entre une dame et un monsieur un peu enrobé, j'ai l'impression d'être légèrement prise en sandwich... Va falloir faire avec!
Petit apéro au vin blanc histoire de dormir un peu (oui, ça m'endort, so what?) et le repas arrive à 1h30 du mat! Je prends du poulet (bof), une salade et un dessert à la framboise. Allez on va essayer de dormir (dommage, y'avait Slumdog Millionaire que j'aurais bien aimé revoir).
Je somnole jusque vers 6h15 et là le "réveil" est plus que difficile. Je crois que je n'aime pas les réveils en avion en fait.
Un petit déj nous est servi, je mange les oeufs et le yaourt avec du thé. Nous commençons alors la descente vers Johannesbourg, je ne vois pas grand chose. L'approche est longue et l'atterrissage dur.
Allez, on touche au but!
C., P., M. et moi empruntons à nouveaux d'interminables couloirs avant d'arriver au comptoir de la Comair pour récupérer nos cartes d'embarquement sur le vol pour Windhoek (prononcer Vindouk). Nous arrivons à la zone duty free avec de superbes magasins de souvenirs. Nous echangeons quelques euros, mais je n'achète rien (dommage y'avait de jolies choses). Puis nous attendons en essayant de voir qui sont les autres personnes du groupe, repérons un couple mais c'est tout.

Jour_1

On prend alors un bus pour rejoindre l'avion et c'est reparti pour 2h de vol. Au programme, remplissage du papier pour les douanes. A côté de moi se trouve un couple avec un accent marseillais à couper au couteau, presque caricatural tellement il est prononcé! Mais ils ne font pas partie du groupe.
On nous sert un petit plateau, j'opte pour les "lasagnes"... Alors en fait, au lieu de la pâte à pâtes, il s'agit de fromage orangé. Je pense manger des épinards, en fait ça ressemble à des algues et ce que je pensais être des champignons se révèle être, euh.. des blettes? Bref, c'est hyper gras et pas bon. Je me rabats sur la barre de chocolat.
Nous arrivons enfin au terme du voyage, Windhoek, la capitale de la Namibie. Il faut savoir que le pays est une ancienne province de l'Afrique du Sud, qu'il a obtenu son indépendance en 1990 seulement (mince je l'ai donc pas étudié à l'école... coup de vieux!) et que la population s'élève à 2 millions d'habitants pour un territoire d'une fois et demie la France. C'est donc un des pays les moins peuplés au monde.
Le nom "Namibie" vient du désert "Namib" signifiant "grande étendue aride" (spéciale dédicace à Nico!).
L'atterrissage se fait en douceur sur un aéroport désert. On descend directement sur le tarmac pour aller dans l'aérogare. Il fait bon, autour de 25°.

Jour_1__1_

Là, il faut passer la douane avec plus ou moins de rapidité en fonction de si tu as bien rempli ta fiche ou pas (moi ça va!). Ca râle... tiens! des français!
Nous récupérons tous les bagages, sauf un (pas le mien, ouf!) et sortons pour être accueillis par un grand gaillard costaud au look de "ranger". Il me serre la main, mais ne se présente pas... Bon ça doit être le guide alors!? Ou le chauffeur?? Il faut changer l'argent puis nous montons dans le bus. Nous sommes 25 (le maximum), la moyenne d'âge semble assez avancée. Je sais que je ne dois pas comparer, mais je suis quelque peu nostalgique du groupe péruvien et de Nico...
Le chauffeur s'installe et se révèle être à la fois chauffeur et guide! Et hop ça faisait longtemps que je m'étais pas fait secouer dans un bus!! Un an en fait en Amérique du Sud! Sauf qu'ici on roule à gauche.
L'aéroport se situe bien à l'extérieur de la ville. Le paysage me fait penser à la garrigue avec les babouins en plus!

Jour_1__3_ Jour_1__7_

Nous passons dans Windhoek où les maisons sont ultra protégées, comme au Pérou, avec hautes clotures et fils barbelés. Le guide commence à nous parler dans un français un peu approximatif, mais tout à fait compréhensible (sauf pour les râleurs évidemment...). Il nous explique que comme nous sommes un grand groupe, nous allons dormir dans un autre endroit que ce qui était prévu et que donc demain il faudra rattrapper la route qu'on ne fera pas aujourd'hui... Hum, ça veut dire lever tôt ça si je ne m'abuse?
Mais voilà que nous sommes immobilisés en pleine avenue par les policiers... Que pasa? En fait c'est le convoi du président qui vient saluer notre arrivée! Ah ah! Comme à La Paz! Bon, on n'a vu que des grosses voitures aux vitres fumées (hello Josh).
Nous reprenons la route et je résiste pour ne pas m'endormir. Nous nous arrêtons alors à Okahandja pour aller faire un peu de shopping dans un marché artisanal. Il est constitué de tentes sommaires sous lesquelles les marchands vendent des sculptures majoritairement en bois. Je suis en mission "trouver une statuette" et me voilà littéralement alpaguée par une horde sauvage (ou presque!). Du coup même pas eu le temps de prendre des photos! Chacun veut que j'aille voir ce qu'il vend, je ne suis pas très à l'aise... Finalement je rentre dans une tente, me fais dépouiller et repars avec 8 statuettes et autant de demandes en mariage que j'ai dû à mon grand regret (ou pas) décliner. Au secours! Vite le bus va partir! Ouf! LOL en tout cas, ça m'a bien réveillée! Ah, j'oubliais, pour indiquer les prix ils écrivent sur leur bras... pratique! Et puis faut marchander, tout ce que j'adore! Pfff... suis plus en état moi...
Nous arrivons enfin à notre lodge vers 16h. Le guide dont je ne sais toujours pas le nom nous explique un peu comment le séjour va se passer, si on veut réserver le safari en 4x4, que tous les soirs on se retrouve au bar pour fêter la fin de la journée et célébrer la nouvelle... ok... Moi direction la chambre pour une bonne douche et un peu de repos. J'ai même droit à un bout de Grey's anatomy à la télé.

Jour_1__8_ Jour_1__11_ Jour_1__14_ Jour_1__15_

J'assiste également à mon premier coucher de soleil namibien (il se couche tôt là-bas, vers 17h30). C'est beau... allez...

Jour_1__18_

A 19h, je me rends au dîner, nous sommes tous à la même table, je suis en face du guide et à ma gauche se trouve un gars qui me parait un peu bizarre. Il veut que je boive du vin (non j'ai pas assez dormi, je ne bois que de l'eau!) et a l'air de se demander ce que je fais dans ce groupe du 3eme âge... So what???!! De quoi je me mèle d'abord? Il s'appelle R. et voyage avec sa femme C... à suivre...
Au menu une bonne salade grecque, un pavé de rumsteck et une glace à la vanille, vais bien dormir moi!
Retour à la chambre à 21h et dodo! Suis vraiment plus en état! Demain réveil à... 5h30... ça m'avait manqué!