Lundi 11 Mai

Ouh là là, il est 4h15, c'est l'heure de se réveiller... Ca pique!! Je me dirige à moitié endormie pour prendre un petit thé et un gâteau dans le restaurant (pas terrible comme petit déj) avant d'apporter mon sac au car. Bye bye Solitaire, c'était sympa mais on n'a rien vu!

Jour_8__2_

Nous prenons notre bus réparé direction les dunes oranges du Namib et plus précisément le site de Sossusvlei. Comme il fait nuit, j'en profite pour continuer ma nuit. Autant quand il fait jour, je fais tout pour ne pas m'endormir et ne rien rater du paysage autant là, je ne me gène pas. Ceci me fait penser à l'un des membres du groupe qui a passé ses vacances à dormir dans le bus, il n'a donc... pas vu grand chose du pays!!
Nous arrivons à l'entrée du parc après environ 1h30 de route et le jour n'est pas encore levé. Les portes ne s'ouvrant justement qu'au lever du soleil, nous attendons en file indienne, devant nous 4 ou 5 véhicules et dernière nous la file qui commence à grandir.

Jour_8__5_ Jour_8__6_

A 6h30, sésame ouvre toi et c'est parti pour un paysage extraordinaire. La route est goudronnée ce qui est appréciable, on avait presque oublié ce que c'était que de rouler sans secousses. Nous nous arrêtons dès que le soleil pointe son nez pour prendre quelques photos.

Jour_8__12_ Jour_8__13_ Jour_8__14_

Tiens tiens, un "petit" oryx. Ce qu'on aperçoit sur les dunes, c'est de l'herbe du désert.

Jour_8__20_ Jour_8__22_ Jour_8__23_

Nous continuons en faisant quelques petits arrêts photos ici et là, je mitraille comme jamais, c'est vraiment très très beau. Il faut dire que c'est ça que j'avais vu en photo, ces immenses dunes orangées et que je voulais donc voir "en vrai", d'où ce voyage. J'y suis!

Jour_8__30_ Jour_8__31_ Jour_8__33_

Jour_8__40_ Jour_8__41_ Jour_8__44_

Un peu plus loin, on aperçoit des gens qui commencent à escalader l'une des dunes mais nous continuons vers le site même de Sossuvlei ("l'endroit où les eaux se réunissent"). Les dunes s'élèvent à plus de 375 mètres au-dessus de la rivière Tsauchab qui coule d'est en ouest pour mourir dans le désert à quelques kilomètres de l'Océan Atlantique. On dit qu'elles sont parmi les plus hautes du monde.

Jour_8__48_ Jour_8__49_ Jour_8__54_

Nous arrivons sur un parking où nous devons laisser le bus pour prendre un 4x4 car il n'y a plus de route.
Vous noterez les très jolies toilettes exotiques du désert (la cabaaane au fond du jardin...).

Jour_8__55_ Jour_8__59_ Jour_8__57_

Nous embarquons donc et je me retrouve bien entendu dans le dernier 4x4, apparemment il n'a qu'un vitesse, parce qu’il reste toujours en 1ere!!

Jour_8__62_ Jour_8__61_

Après une trentaine de minutes à rouler en contemplant le paysage avec des yeux encore plus écarquillés, nous arrivons à destination.

Jour_8__72_ Jour_8__73_ Jour_8__74_

Mais avant d'entreprendre l'escalade de la dune, il est temps de prendre un vrai petit déjeuner... au champagne!

Jour_8__85_

Alors Toni, tu l'ouvres ou pas cette bouteille???

toni_1

Au menu, des sandwichs, des fruits, des yaourts, un oeuf dur... enfin, un vrai pique nique, sauf qu'à 8h du mat, j'ai pas forcément super faim.
Mais il est temps d'y aller, et voilà le groupe parti pour l'ascension (non pas celle des toilettes...).

Jour_8__90_ Jour_8__92_ Jour_8__94_

Il faut marcher un peu avant d'atteindre le pied de la dune et ensuite monter sur l'arête. C'est extraordinaire et assez fatigant, tout le monde n'arrivera pas en haut, et pas forcément ceux à qui on avait pensé au départ, C. et P. avec leurs 80 ans y sont arrivés avant moi!! Bon, il faut dire que je m'arrête tous les deux mètres pour prendre une photo et m'enlever mes trois couches de vêtements car il commence à faire chaud.

Jour_8__97_ Jour_8__103_ Jour_8__106_

Jour_8__108_ Jour_8__109_ Jour_8__110_

Un petit gecko des dunes!

gecko

Le paysage est sublime. Une fois en haut, je décide de me poser un peu afin de méditer devant tant de beauté... et de reprendre mon souffle, je l'avoue... Je pense que je bats mon record du nombre de photos prises aujourd'hui...

Jour_8__115_ Jour_8__121_ Jour_8__122_

Jour_8__133_ Jour_8__123_ Jour_8__124_

Jour_8__128_ Jour_8__134_ Jour_8__138_

Jour_8__140_ Jour_8__141_ Jour_8__126_

J'en profite bien sûr aussi pour remplir ma petite bouteille de sable.
Mais il est temps de redescendre, je ne vois plus personne du groupe autour de moi. Alors je fais quoi? Je repasse sur le bord ou je descends tout droit? J'opte pour la deuxième solution et descends en courant, excellent! J'arrive en bas avec 5 kg de sable dans chaque chaussure.

Jour_8__142_ Jour_8__145_ Jour_8__147_

Je continue à prendre des photos du lac asséché qui peut parfois se remplir d'un peu d'eau et retourne au "camp de base" où je n'arrive finalement pas la dernière.

Jour_8__156_ Jour_8__158_ Jour_8__160_

Nous partons ensuite pour une autre balade vers Deadvlei (la vallée de la mort, ici aussi il y en a une!).
"Marcher dans le sable"... ça fait bien travailler les mollets. Et voilà qu'après le passage d'une petite dune s'ouvre devant nous la fameuse vallée de la mort, une étendue blanche desséchée avec des pauvres troncs d'arbres au milieu. C'est totalement lunaire, j'adore!!

Jour_8__165_ Jour_8__167_ Jour_8__169_

Jour_8__172_ Jour_8__174_ Jour_8__178_

Jour_8__181_ Jour_8__183_ Jour_8__184_

Jour_8__186_ Jour_8__189_ Jour_8__190_

J'essaie de faire des photos sans trop de touristes au milieu et me retrouve à nouveau seule (oui, le groupe tient ses horaires), il serait temps que je rentre donc. Et voilà que sur le chemin du retour, je rencontre notre petit couple de belges (plus de 80 ans tous les deux) qui arrive à peine. Ils s'étaient perdus tout à l'heure, faut le faire parce que c'était tout droit ;) quoique tout droit dans le désert ne veut pas forcément dire tout droit... Enfin, je me comprends! Ils veulent à tout prix faire des photos et filmer la vallée de la mort (même si Toni leur a dit de ne pas y aller car c'était trop tard), je décide donc de les attendre et de rentrer avec eux.
Le mari marche devant nous et j'ai beau lui dire qu'il faut aller à gauche, il s'échine à vouloir aller à droite. Après avoir quelque peu crié pour le ramener dans le droit chemin, nous arrivons au camp avec 15 minutes de retard sur l'horaire. Je dis à Toni que je lui ramène ses deux touristes belges en détresse!
Nous reprenons le 4x4 (et oui, je suis forcément dans le dernier, mais de toutes façons, ça ne change pas) et arrivons au bus. Nous devons malheureusement quitter cet endroit paradisiaque. Je dévore encore et encore le paysage des yeux, les couleurs ont encore changé avec le soleil qui est maintenant bien haut. Ouiiinn je voulais rester!!

Jour_8__200_ Jour_8__204_ Jour_8__205_

Au fait, le rouge des dunes est dû à l’oxydation du fer...
Nous arrivons alors au canyon de Sesriem.
Il est interdit de prendre ce chemin... en même temps, y'a pas de chemin!! ;)

Jour_8__209_

Nous descendons au fond, il y a un peu d'eau et des poissons chats. Il fait frais ici, c'est agréable.

Jour_8__214_ Jour_8__216_ Jour_8__218_ Jour_8__221_

Nous remontons, je discute "musique" avec Toni et il me dit qu'il aime beaucoup Christophe Maé. Mais non! C'est Francis Cabrel qu'il faut aimer! Pfff...
Nous repartons ensuite pour un déjeuner bien mérité au Sossuvlei lodge. Là aussi, c'est un très bon buffet. Notre couple infernal est chacun à un bout de la table, il y a apparemment eu une engueulade mais je n'étais pas là pour y assister! Quel domaaaage!
Nous avons un peu de temps pour nous reposer avant de repartir.
J'en profite pour visiter, le cadre est vraiment très sympa, je n'achète rien au magasin de souvenirs. Il y a une tour au milieu du lodge et avec JC, on se dit qu'on peut peut-être monter et effectivement je demande à la vendeuse de la boutique, c'est possible! Allez hop! Aujourd’hui, c'est journée "là-haut"!
La vue est extra, le désert, les montagnes au loin, et Toni qui ramène le bus après être allé faire le plein.

Jour_8__231_ Jour_8__235_ Jour_8__237_

Il est temps de repartir et de quitter définitivement ces paysages pour notre lodge du soir, le Namib Desert Lodge où nous arrivons bien avant le coucher du soleil. C'est très beau, juste derrière les chambres il y a des rochers oranges, il s'agit en fait de dunes pétrifiées.

Jour_8__260_ Jour_8__255_ Jour_8__257_

Nous prenons possession de nos chambres. Je pensais aller me baigner dans la piscine mais l'eau est vraiment froide, alors tant pis.

Jour_8__256_ Jour_8__248_

Je prends donc la douche "désensablement" puis me décide à aller enfin boire un cocktail en assistant au coucher du soleil.
J'arrive au bar et vois que les copines sont attablées dehors. Je réfléchis et prends finalement une caïpirinha. Toni arrive et on discute ("oui, je suis pas mariée, and so what??!!"), il me présente à deux gars plus tous jeunes dont un guide (si j'ai bien tout compris) qui apparemment ont déjà bu plus d'une bière... Mais le temps que la caïpirinha soit prête, je sors pour rejoindre les autres et là tout le monde a disparu. Décidément aujourd’hui, le groupe me fuit!!
Je m'installe à une table et me rends compte qu'en fait le soleil se couche... derrière les dunes, donc on ne voit rien! Ah! Ah! Elle est bien bonne! Bon ben, je vais donc noyer mon chagrin dans l'alcool! Voici quand même une pauvre photo...

Jour_8__264_

Toni revient et on discute de choses et d'autres. Je lui explique qu'il faut dire "pause confort" et pas "pause pipi", c'est plus classe. Qu'au Pérou, les touristes sont surnommés les "patitos". En Namibie ils n'ont pas de surnom, nous décidons alors qu'"autruchons" correspond bien à la chose! Puis finalement quelques membres du groupe réapparaissent, ils étaient allés à la poursuite du soleil.
Nous nous installons à une grande table et je commande un petit vin blanc.
On discute et on parle alors musique.
Toni:" Il y a un autre chanteur français que j'aime bien, la pochette de son CD est verte".
Moi: "Euh... c'est c'lààà oui".
Je commence à lui citer quelques chanteurs français, puis il me dit qu'il a joué dans une comédie musicale:
"Ah ce serait pas Emmanuel Moire?"
"Si!! c'est ça!"
Ma culture musicale est effrayante!
Je lui dis alors que "oui, bien sûr, il a joué dans "Le roi lion"!"
Ah! ah! Le vin fait son effet. Tout le monde sait qu'Emmanuel Moire a joué dans... "Le roi soleil"!
Enfin, j'étais pas loin.
Mais je commence à avoir froid (surtout aux pieds) et retourne dans ma chambre pour prendre une veste et mettre mes converses.
A mon retour tout le groupe est là, nous nous installons sous un grand auvent. Je parle plus que d'habitude il me semble... "Comment? Vous ne connaissez pas Galactik Football?? Et Woofy? Et Franklin la tortue??!!"
Mais il est l'heure d'aller manger. Tiens, si je prenais un verre de vin rouge. Ce soir, je me lâche!
Je ne me souviens plus très bien ce que j'ai mangé, sans doute de l'oryx ou du springbok.
C'est l'anniversaire de la manageuse (23 ans), du coup tous les employés lui font des chants et des danses à la fin du repas, c'est super sympa.
Finalement les gens commencent à partir et je reste avec Toni, les deux gars de tout à l'heure qui sont déjà bien imbibés, la manageuse (Annika) et un autre jeune qui bosse au lodge, Mike.
Bon, ben je vais reprendre un verre de vin alors...
Nous commençons à discuter, en anglais je discute encore plus!!
Et là pour fêter la fin de la journée, les deux gars commandent pour chacun un petit verre de tequila. Oh punaise!! Je crois que ça va faire trop là non??
Bon tant pis, on ne vit qu'une fois!!
Allez cul sec! Comment on dit cul sec en anglais? Dry bottom??
Finalement les deux gars s'en vont et nous restons à quatre à discuter encore.
Toni a un sweat shirt avec marqué "Jake Russell", je ne connais pas, et les deux jeunes non plus. Il nous explique que c'est le gars qui a créé les converses. Ah ben ça tombe bien, j’ai les miennes aux pieds!
"You know I have put them in the dish washer and now they are really clean"
Ils sont morts de rire et je ne comprends pas pourquoi...
Oui, dish washer, c'est lave vaisselle et je voulais dire lave linge... Oups! Santé!
En fait je ne suis pas très sûre de tout ce que je raconte là car j'ai cherché Jake Russell sur internet, et ça m'a plutôt sorti une race de chien... Y'a bien un Bill Russell basketeur... mais... euh... voilà quoi, j'ai dû confondre quelques trucs là.
Bon, ben c'est pas tout ça, mais il se fait tard et ma tête tourne de plus en plus, il est temps d'aller dormir. J'arrive tant bien que mal à retrouver ma chambre. "En même temps", les petits cheminounets pour rejoindre les chambres ne sont pas droits, donc je pense que ça m'arrange!
J'arrive je ne sais trop comment à enfiler mon pyjama et hop au lit!
Oh punaise ça tourne vraiment un max là! Et si je tombais en coma éthylique?? LOL
Non, en fait, je me suis contentée de faire un tour dans la salle de bain deux heures après (je crois que c'est le deuxième verre de vin que mon estomac n'a pas supporté) et après j'ai à peu près dormi... Enfin, je crois...
L'alcool, c'est mal.